SOLITUDE ET ISOLEMENT DES PERSONNES ÂGÉES de Philippe Pitaud

L’environnement solidaire

L’isolement et la solitude des personnes âgées peuvent avoir de graves conséquences en termes de santé publique, comme nous l’avons vu au cours de l’été 2003 en France. Mais le problème se situe bien au-delà, et la question se pose de la place que nos sociétés libérales mais vieillissantes accordent à leurs aînés. Que doit faire ou ne pas faire l’Etat ? Quel est le rôle de ses services et celui des associations, avec leurs salariés mal payés, souvent en situation précaire, qui les suppléent ? Qu’en est-il de la cellule de base de la société, la famille, dont les évolutions récentes en termes démographiques et structurels doivent amener à repenser, voire à inventer, l’aide aux aidants ? Quelle est la part des solidarités de voisinage qui, soumises aux changements sociaux (habitat urbain, éclatement des familles, disparition des petits commerces…), se sont elles aussi modifiées ? Ce livre résulte des travaux menés par différentes équipes de recherche dans le cadre d’un programme de recherche-action, en France et dans trois pays de l’Europe du sud. Les questions concrètes qui y sont abordées devraient permettre de dégager les opportunités d’agir dans la Cité pour le mieux-être des plus âgés et des plus fragilisés de ses membres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *